background
Les bonnes manières

08 May

2013

Avatar
Écrit Par  Yann Bidon
 Avoir Comments  5

Les bonnes manières

Aujourd’hui, les bonnes manières se perdent de plus en plus et il est bien dommage que la bienséance tombe en désuétude. Les règles de savoir-vivre sont pourtant là pour organiser la vie de la société de manière pérenne, fixer des repères, définir un mode de vie prônant l’élégance. Ainsi, j’ai mis en place ce petit questionnaire pour voir un peu vos connaissances dans le domaine.

Voilà le contexte, vous êtes une personne de la haute société travaillant au sein d’une importante entreprise. Votre supérieur vous invite dans un grand restaurant le midi avec votre épouse un weekend dans un cadre non professionnel, simplement car ce dernier souhaite mieux vous connaitre en dehors du travail. Tout d’abord, convient-il d’arriver à l’heure pile ou vaut-il mieux arriver en avance ou encore avoir un petit peu de retard, dans la limite du quart d’heure?

Spoiler (cliquer pour voir)

Il existe ce que l’on appelle le quart d’heure de politesse. Les personnes invitées laissent un quart d’heure à la maitresse de maison pour peaufiner la décoration et les derniers préparatifs, pour finir de s'habiller et de se coiffer, pour finaliser le repas et la mise en place. Cependant, comme susmentionné, on le laisse à la maitresse de maison. Il ne s’applique que lorsque nous allons chez un hôte qui nous reçoit. Si ce dernier nous invite au restaurant, il convient d’être présent à l’heure convenue sans les faire attendre. Nous ne venons pas en avance non plus, il n’est pas de bon goût d’arriver avant celui qui nous invite.

Votre épouse et vous-même arrivés en voiture devant le restaurant. Sur le trottoir, vous vous placez de quel côté? Celui des habitations ou de la rue?

Spoiler (cliquer pour voir)

Connaissez-vous l'expression "tenir le haut du pavé"? Cela vient de l'époque où il n'y avait ni de tout-à-l'égout ni de trottoir. Les routes, pavées à l'époque, étaient alors penchées vers un caniveau qui se trouvait en leur centre et qui avait pour rôle d'évacuer les eaux de pluie et usées. Le "haut du pavé" qui était le côté le plus éloigné du centre et donc proche des habitations était l'endroit le plus propre et où on était moins gêné par les détritus. Lorsqu'on rencontre des personnes de la haute société, les gens leurs laissaient le haut du passé. L'expression veut ainsi dire, être important. La galanterie veut qu'on laisse la femme tenir le haut du pavé pour améliorer son confort et surtout la protéger des éclaboussures et accidents possibles. La règle subsiste encore, notamment en raison du dernier point. Donc l'homme est côté rue.

Vous avancez jusqu’à la porte, vous la tirez. Mais qui rentre en premier ? Votre femme ou vous-même ?

Spoiler (cliquer pour voir)

La galanterie veut qu’on laisse la femme passée en première lorsqu’on va dans un lieu sûr et/ou connu. On a tendance à oublier cette dernière partie. Ainsi lorsque nous allons chez des amis ou à une réception, c’est un endroit sûr, on laisse à notre partenaire la priorité. Mais, notamment à l’époque, les cafés, bars, restaurants pouvaient être malfamés ou avec des personnes un peu trop alcoolisées. Il convient alors à l’homme de prendre les devants et d’ouvrir la voie à la femme.



Votre supérieur vous attend à l’entrée avec sa femme. Il vous salue et dit alors : « Monsieur X, je vous présente mon épouse, Madame Y ». Vient-il de commettre un impair ?

Spoiler (cliquer pour voir)

En effet. On présente l’homme à la femme et non l’inverse, d’autant que Madame Y a un rang plus élevé puisque son mari est votre supérieur. Il aurait ainsi dû dire en premier à sa femme « Je vous présente Monsieur X et son épouse». Évidemment, il y a des exceptions en cas d'écart de préséance important. On ne présente pas un dignitaire à une jouvencelle mais bien la jouvencelle au dignitaire.

Pour saluer Madame Y, allez-vous lui faire le baisemain ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Grand Dieu, non. On peut faire le baisemain à Madame Y si elle n’est pas gantée. Le baisemain ne se fait qu’à une femme mariée ou veuve sur une main non gantée. Dans les autres cas, on sert la main ou on fait la bise. En effet, on fait la bise pour saluer une fille. Mais une fois mariée, on estime que c’est le privilège du mari. Et on a alors inventé le baisemain comme moyen de salutation alternatif. Lorsque le mari est décédé, par respect envers le défunt, nous continuons cette pratique. La femme tend alors le dos de sa main, nous la prenons par la main et nous nous baissons sans lever sa main. Enfin, on ne baise pas la main. Soit on frôle légèrement ses lèvres soit on pose son menton et nos lèvres ne touchent pas du tout sa main, les deux écoles s’affrontent. Dans tous les cas, on ne baise pas, il serait inconvenant de laisser de la bave sur la main de la madame.
Madame Y, mariée, rentre dans ce cadre. Cependant, le baisemain se fait dans l’intimité et non dans un lieu public. Je me souviens de Nadine de Rothschild houspiller Jacques Chirac car il faisait le baisemain devant les caméras.

Après les salutations d’usage, vous allez finalement vous asseoir. Vous tenez évidemment la chaise à votre femme. Et, comme c’est un grand restaurant, il y a plein de couverts : des couteaux de tailles différentes, des fourchettes avec le nombre de dents qui varient, des verres à pied multiples. Mince, vous n’y êtes guère habitué. Existe-t-il un moyen de se repérer pour prendre les bons couverts pour les bons plats ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Ne paniquez pas, il y a une règle très simple. Les couverts sont déjà rangés dans l’ordre des plats. Ainsi, à mesure que nous vous apportons les plats, vous prenez ceux qui sont les plus éloignés de l’assiette et on avance vers l’intérieur. Les verres sont classés par taille, du plus grand à gauche au plus petit à droite. Le premier à gauche et donc le plus grand est le verre à eau. Vient ensuite celui de vin rouge, puis blanc. Sachant cela, vous ne serez jamais pris au dépourvu pour une table correctement mise.

Les fourchettes ont-elles les dents en direction de la table ou en l’air ? Et les couteaux ont leur lame vers l'intérieur ou vers l'extérieur?

Spoiler (cliquer pour voir)

Les dents piquent la table. En France, anciennement, les armoiries étaient mises sur le dos des fourchettes. Ainsi on mettait les dents en direction de la table pour qu’on puisse les voir. Donc fourchette, la partie bombée en haut (il en va de même pour la cuillère). Les anglais, eux, font l'inverse (comme d'habitude). Quant aux couteaux, ils ont toujours leur lame vers l'intérieur.

On s’installe, il y a une serviette à gauche de mon assiette. Je la retire et je la mets où ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Surtout, on ne la met pas autour du cou, s’il vous plaît. On fait cela lorsqu’on a un plateau de fruits de mer, car cela gicle de partout et on doit se protéger. Dans un repas sans fruit de mer, on la déplie en deux et on la pose sur nos genoux.



*Dans la suite, je m’intéresse aux serveurs. Évidemment, les règles s’appliquent lors que vous recevez chez vous et que vous servez. *

Les serveurs vous amènent une assiette remplie. Il vous sert par la droite ou par la gauche ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Il sert par la droite. Les serveurs sont souvent droitiers car il y a peu de gauchers. Ainsi pour des raisons pratiques, ils servent l’assiette avec leur main dominante, donc la droite. Et il est plus aisé donc de passer par votre droite pour vous servir une assiette ou du vin. Cependant, quand ils apportent un plateau et qu’ils vous invitent à vous servir, ils le font par la gauche. En fait, ce dernier doit vous présenter le plateau, il ne doit donc plus le tenir par ses deux mains sur le côté mais avec une main sous le plateau et l’autre tenant le bout opposé au vôtre. Et il est préférable, toujours par aisance pour le serveur, de soutenir le plateau par sa main dominante. Ainsi il vous servira par la gauche. En somme, la droite pour vous servir, la gauche pour vous présenter les plateaux et pour que vous vous serviez.

Je pense qu’il est inutile de dire que par galanterie, ils doivent servir d’abord les femmes. Les assiettes sont devant vous, le repas est prêt à commencer. Souhaitons-nous « bon appétit » ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Manière populaire, dire bon appétit est perçu comme un signe de politesse, souhaitant un bon repas à ses interlocuteurs. Mais la bonne société n’est pas de cet avis. Souhaiter que nos interlocuteurs aient un bon repas induit qu’il y a un potentiel risque que cela ne soit pas le cas et ainsi met en cause les talents de la cuisinière, ce qui est plutôt mal perçu. Autant ne rien dire et partir du principe que le repas sera forcément bon.

Bien, nous sommes tous servis. On peut donc manger ou on attend un quelconque signal ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Il convient d’attendre que l’hôte ou celui qui nous invite commence à manger pour pouvoir le suivre.

L’entrée est une salade. Vous prenez votre couteau et votre fourchette et vous la mangez ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Votre fourchette oui, mais votre couteau non. C’est pour des raisons historiques, au temps où les couverts étaient en argent. Le vinaigre oxydait le métal et donc l’abimait. Ainsi, on évitait de le couper avec le couteau. On peut rétorquer que la fourchette aussi, mais il fallait bien un ustensile pour amener la feuille de salade à la bouche. Et la surface affectée par le vinaigre des piques de la fourchette était moindre par rapport à la surface affectée de la lame du couteau. Il était donc moins onéreux de réargenter la fourchette. Normalement, un bon hôte aura préalablement coupé pour qu’il n’y ait que des petits morceaux de feuilles de salade. Donc quand il y a du vinaigre, on préserve le couteau et use la fourchette même si ce n’est maintenant qu’un couteau en inox.

En haut à gauche de mon assiette se trouve l'assiette à pain mais il n'y a pas de couteau à pain. J'ai envie d'en prendre un bout, je fais comment? À la main? Au couteau?

Spoiler (cliquer pour voir)

Pour pousser les aliments dans votre fourchette, on se sert normalement du pain et non du couteau. Il faudra donc bien l'entamer mais comment? Le prendre de manière barbare à la main est-il adapté? Tout à fait. On ne va pas prendre le couteau d'un plat pour couper du pain. il convient donc de le rompre. Par contre, s'il y a un couteau à pain, on l'utilise, il est destiné à cela.



Nous ne posons pas de téléphone sur la table. De préférence, ce dernier doit être éteint car interrompre un repas pour un coup de téléphone n’est pas très polie. Si on attend un appel important, mieux vaut avertir et quand il arrive, s’excuser et se mettre discrètement à l’écart.

J’ai fini mon plat. Comment indiquer que c’est le cas ? Je laisse les couverts dans l’assiette ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Il faut mettre les couverts dans l’assiette car de toute manière, ils seront desservis en même temps que l’assiette pour que vous preniez les couverts suivants. Quand vous êtes en train de manger et que vous voulez poser vos couverts, vous ne les mettez pas sur la nappe, on ne va pas la salir. On les met dans l’assiette sans se croiser ni parallèles. Quand on a fini et qu’il ne reste plus rien, on prend les couverts et on met tous deux en parallèle à droite dans l’assiette. Quand on n’a plus faim et qu’il y a encore de la nourriture dans notre assiette, on met nos couverts dans l’assiette croisés. Les couverts croisés ou parallèles indiquent qu’on a fini de manger pour ce plat.

Le serveur revient avec la bouteille de vin. Mais vous n'en voulez plus. Comment réagir?

Spoiler (cliquer pour voir)

Quand on veut plus boire, il convient de ne pas finir son verre. Le verre non fini, le serveur ne vous en rajoutera pas. Si d'aventure, il vous demandait si vous en voulez davantage, refusez poliment. Surtout, ne mettez pas votre main sur votre verre pour le couvrir en signe de refus.

Doit-on lever le petit doigt quand on boit?

Spoiler (cliquer pour voir)

Certainement pas. Le petit doigt levé est un geste satyrique pour se moquer de la bonne société et ses simagrées. Il serait très mal perçu de le faire.

On vous apporte le plat suivant composé de poissons. Alors que vous vous apprêtez à le manger, vous vous rendez compte qu'il est un peu trop chaud. Je souffle dessus pour le refroidir?

Spoiler (cliquer pour voir)

Non, c'est assez indélicat. On repose le morceau dans l'assiette et on attendra qu'il refroidisse avant de le manger. De la même manière, lors d'un potage, on ne soufflera pas sur sa cuillère.

Le repas se déroule sans accro. Vous avez passé un bon moment, votre supérieur aussi. On se lève de table mais que fait-on de la serviette de table ?

Spoiler (cliquer pour voir)

On la pose à droite non délicatement plié. On la prend comme elle vient et on la pose.

Vous rentrez chez vous, vous laissez votre femme rentrer en premier. Et vous montez tous les deux l’escalier menant à votre appartement. Qui monte le premier ? L’homme ou la femme ?

Spoiler (cliquer pour voir)

Lorsqu’on monte, c’est l’homme en premier. En effet, il serait indélicat que ce dernier soit après et qu’ainsi ses yeux soient à la hauteur du fessier de la madame, même si c’est votre femme. Inversement, quand vous descendez, il n’y a pas ce problème car ils seront au-dessus de sa tête. Toutefois, en descente, l’homme n’est pas le dernier pour autant et reste le premier pour rattraper la femme si d’aventure, elle tombait.

On s'arrête là?

Spoiler (cliquer pour voir)

Après avoir été invité, il convient d'envoyer un mot de remerciement à la personne qui nous a invité. Avant, cela se faisait par une lettre. Maintenant, envoyez au moins un e-mail. C'est l'attention qui compte (je dis volontairement attention et non intention).


LAISSEZ UN COMMENTAIRE


Commentaires (5)

  • 1
  • Emmanuel
    Emmanuel

    13/08/2018 à 22h19

    Bonjour,
    J'ai eu la curiosité de lire cette page après avoir visionné la vidéo "réduire les dommages d'une injection SQL - Sécurité Web" dans laquelle elle apparaissait. :)

    J'avais personnellement un jour été obligé de manger de manière très présentée comme décris dans cette page, alors j'ai tout simplement imité un officier qui maîtrisait tout ça :)

    Je rajouterai aussi quelque chose de si simple, la base : dire bonjour à tout le monde, dire s'il-vous-plait, merci, et au revoir... on a l'impression que les gens qui appliquent ces bases se font remarquer de manière positive, mais c'est dommage tout le monde devrait le faire...

    Bonne continuation.

  • Caro
    Caro

    09/05/2013 à 08h18

    Tu dis que plus personne ne connait les bonnes manières, mais je connaissais presque tout ! Ya juste le truc de la présentation du monsieur à la dame que je connaissais pas !

    Et sinon, je suis pas d'accord avec toi pour la fourchette: pour moi, la fourchette a les piques vers le bas uniquement s'il y a des armoiries sur la fourchette, pour les montrer, ces armoiries, mais quand il n'y en a pas, les piques sont vers le haut !

    bisous :)

    big_nay

    09/05/2013 à 14h13

    Bonjour Caro,

    Je n'ai pas dit que plus personne ne connait les bonnes manières. J'ai dit qu'elles se perdent et cela est vrai. On les applique de moins en moins car on les trouve désuète ou juste car on se moque de la bienséance. Mais oui, il y a toujours des gens qui les appliquent, heureusement.

    Tu les connais mais sauf ton respect, je te connais et tu ne fais pas partie de la très haute société mais on ne va pas dire que tu es de la basse non plus. Cela ne m'étonne guère que tu les connaisses. En outre, certaines sont toujours actuelles. Je prends l'exemple de laisser les femmes passer en premier dans un lieu sûr, la galanterie existe toujours ;) .

    Et non, je maintiens qu'en France, les dents de la fourchette sont en direction de la table, armoiries ou non. Son rôle est aussi d'éviter qu'elle pique la manche de la personne. Mettre les dent en l'air est le mise en place anglaise. Les anglais qui, comme d'habitude ne fait rien comme les autres, gravaient leurs armoiries de l'autre côté.

    Voilà :\) . Au plaisir.

  • K
    K

    09/05/2013 à 01h18

    Excellent, très instructif.
    Puissé-je toutefois te faire remarquer une erreur de frappe dans la questions sur les couverts ?

    Bonne soirée

    big_nay

    09/05/2013 à 17h14

    Merci K. J'ai corrigé et j'ai complété l'article au passage.
    Ravi qu'il vous ait plu.

    Bonne journée